Categories
Uncategorized

Palomino ou le village au nom de cheval

Taganga semblait déjà reculé; on ne saurait que dire de Palomino. Pas de GSM, internet presque inexistant. (Quand ça marche) une sorte de village de vacances pour locaux qui est également prisé des internationaux. Seul problème; les vagues sont si fortes qu’il est impossible de se baigner. Beaucoup de gens se noient malgré la police et des gens de la sécurité qui patrouillent la plage.

Le nombre d’hostel est impressionnant vu la taille de la “ville” beaucoup proposent des hamacs. La plage est belle malgré tout mais les activités limitées du aux vagues.

Categories
Coups de coeur Voyage

Bye bye taganga

Certains disent qu’il est difficile de quitter Taganga. C’est pas complètement faux. Une dernière sortie en mer avec Octopus, ce coup ci, Lisa est de la partie car elle doit passer encore 2-3 exercices pour obtenir son open water. Première plongée, j’aurai la chance de voir une tortue. J’ai bien essayé de prévenir les autres mais trop occupés à prendre des photos ils n’ont rien vu. La remontée sur le bateau est rock’n roll vu les vagues qu’il y a en surface. Le bateau s’y reprend à 3 fois pour récupérer tout le monde. La plongée suivante, après les exercices de Lisa, je trouve une murène dans le sable. On l’embête un tout petit peu et elle sort complément du sol. Incroyable. Jolie plongée pour finir cet épisode. Puis depuis le bateau, on se retrouve avec une dizaine de dauphins autour de nous. Certains vont même sauter hors de l’eau. Magnifique.


  
  
  
  
  
 Départ ensuite pour Palomino. Lisa et sa pote Alex viennent également.

Categories
Coups de coeur Voyage

29 décembre 2015 – Taganga encore

Et une nouvelle sortie en mer ce matin. Le coût des immersions et l’intérêt du site motive beaucoup il faut dire. On a eu l’occasion de voir une énorme murène verte qui ne paraît pas si immense sur les photos mais sur place elle l’était!!

Tiens pendant que j’y pense; dans mon Hostel il y a 2-3 personnes que j’ai croisées. Mais alors qu’est-ce qu’elles sont louches. Un espèce de vieil americain avec des habits crades qui traînent toujours dans le lieu commun à regarder la teloche. Là il vient de me passer devant donc la preuve qu’il sort parfois (j’écris depuis Bonzai) puis il y a un autre gars qui a un petit piano électrique et une guitare il a l’air louche mais dans un autre sens. Quand il est là il est toujours sur son lit ou à fumer ses pétards. Vraiment étonnant. Il a pas de chambre il partage la tour avec moi mais sur un vieux matelas pourri dégueulasse. Ça va il ne ronfle pas, c’est l’essentiel.

Après la plongée comme d’habitude, je crève de faim. Je retourne à café Bonzai où je retrouve Reto et sa bande ainsi que Lisa la Hollandaise qui a réussi ses excercices. Elle passe le test écrit cet après-midi et fait encore 2 immersions demain et elle sera finalement certifiée. Elle offre une bière si elle réussi son examen écrit.


  
  
Le soir, je retrouve Lisa et des amis à elle pour aller manger dans un Resto dont le nom m’échappe aujourd’hui. J’y retrouve par hasard mes anciens compagnons de route avec qui j’ai traversé la mer des Caraïbes quelques jours auparavant. Attablés plus loin, je ne le saurai que bien plus tard, mais on ne se reverra plus.

Categories
Coups de coeur Voyage

28 décembre 2015 – Taganga

Deux plongées avec Octopus, un autre centre de plongée. Moins cher et tout aussi bien. C’est les mêmes sites que la veille mais tant pis, je m’en rendrait compte trop tard de toute manière. 

A midi Lisa me propose d’aller manger ce que j’accepte avec plaisir car je crève de faim. Elle a raté s’est excercices de plongée dans la matinée et elle est toute déçue la pauvre. Elle recommence demain. Du coup on s’offre un énorme poisson du jour un régal. Pas de photos. Puis on va sur la plage des pêcheurs un peu plus loins. Moins fréquentée et avec un joli pont de vue sur le concher de soleil. En effet, il n’est pas facile de partir de Taganga.  

 Dans la soirée je croise un couple Suisse par hasard qui cherche Reto. Décidément il est comme le loup blanc celui la. Je leur file un coup de main pour le trouver et on se retrouve à tirer des bières au café Bonzai. Puis on se met carrément à table. Crevé je ne fais pas tard. 

Categories
Voyage

Plongée nocturne 

Mitigé. Content d’avoir essayé pas certain d’avoir aimé. On voit pas grand chose (on pouvait s’y attendre) et la puissance des lampes fait toute la différence. Ensuite y’a pas tant de vie que ça dans le coin la nuit. Ok on a tout de même vu une sting raie sur la fin. Sinon l’expérience était sympas. 

Categories
Voyage

Taganga

Taganga est un espèce de village à mi-chemin entre un village de pêcheur qui a grandi trop vite et une halte obligatoire pour backpackers. On y retrouve pêle-mêle des colombiens en vacances, une vingtaine de diveshop, des vendeurs de tout et en tout genre (du voyage dans le parc national aux billets de loterie en passant par de la coke et j’en passe) et des touristes internationaux venus pour la plongée. Le village se trouve dans un baie entourée de montagnes. Assez étonnant comme géographie. Le Suisse trouvé sur internet qui est installé ici depuis 2011 et instructeur de plongée ma réservé une chambre pas chère dans son Hostal (oui il vit dans un Hostal depuis tout ce temps on dirait) c’est pas cher c’est clair par contre c’est hyper simple. Et assez loins du centre/bord de mer. J’ai trouvé un autre Hostal qui accept mon hamac pour 3 fois moins chère. Je change dans la matinée. Beaucoup plus central et magnifique vue depuis la tour où je loge.

La plongée du matin était pas mal du tout, vu des murènes assez incroyables et on doit quand même tomber dans les plongées les moins cher du marché. Moins de 50$ pour deux immersions c’est vraiment bien. Par contre les bateaux sont largement bien exploités. Pas comme au Costa Rica ou le bateau était immense mais pour 4 plongeurs à peine.

Je sais pas comment je me demerde mais j’arrive pas à ne pas être stress; chaque fois c’est la course. Là je dois vite remonter à l’hostal, prendre une douche, ranger mon bordel, payer et descendre jusqu’au suivant. Le tout avant de pouvoir manger alors que je crève de faim. Bon demain ça sera mieux. Je rejoins Reto Muller et ses potes Suisse-Allemands au café bonsaï. Évidemment ils ont tous déjà mangé et parlent en patois. Du coup je prends une table à côté d’une fille qui mange seule aussi. On papote un peu, elle fait aussi de la plongée, me file des tuyaux, on cause voile, plongée, voyage etc, la routine quoi. Elle me donne le nom de son dive shop qui s’avère être le meilleur marché de la ville. Du coup je vais essayer pour le lendemain. Sinon le soir Reto me propose une plongée nocturne, pas rassurant mais il faut bien essayer un jour (pun not intended).

Categories
Réflexions désordonnées Voyage

Bye bye Cartagena 

Dans bus à la climatisation trop froide je me retrouve à écouter de la musique au piano. Mélancolie? Peut-être. Toujours est-il que le bus roule à vive allure en s’éloignant de Cartagena la magnifique en direction de Taganga l’inconnue.

Demain la plongée me fera du bien. Il est apparemment possible de plonger dans le parc national Tayrona. Reto un suisse installé la depuis 2011 me demerde une chambre pas cher. Si c’est aussi bien que j’en ai entendu parler je resterai peut-être plus que 1-2 nuits. Le parc est apparemment aussi très beau à voir et la cité perdue est accessible depuis la région également. Par contre on m’a aussi dit que les moustiques sont une plaie.

Categories
Coups de coeur Réflexions désordonnées Voyage

Aurore

Dernière journée à Cartagena. Il faut optimiser. Hier c’était pas terrible mais bon, Amir ma permis de dormir dans son hôtel gratuitement donc on va pas se plaindre. Le soir je me suis offert un beau repas de Noël dans un restaurant Argentin avec un verre de vin. La classe.

Aujourd’hui, débout tôt et au programme visite du fort San Felipe dès l’ouverture à 8:00. Évidemment les choses traînent un peu et j’y suis pour les 8:30 mais c’est pas mal. Magnifique fort qui date de l’époque ou Cartagena était une colonie espagnole. J’ai pas tous les détails car je n’ai pas pris de guide mais la forteresse est remplie de tunnels et passages secrets qui permettaient aux garnisons de s’échapper en cas de problème. Tunnels qu’on peut encore visiter en partie. On arrive même à s’y perdre. On arrive même à trouver des endroits bien sombres et humides avec de l’eau par terre. Mal équipé, je fais marche arrière. Mais des bottes et une lampe de poche et j’y passais le temps qu’il fallait à explorer tout ça.

Départ pour le bateau ARC Gloria. Un magnifique 3 mats amarré devant l’entrée de la vieille ville. Il est possible de monter à bord gratuitement mais j’ai repéré qu’il fallait y aller tôt sinon il y avait un monde d’enfer. 11:15 cest pas si tôt que ça mais ça va j’entre sans souci. Ce monument est juste incroyable. À couper le souffle littéralement. On s’imagine voyager à travers les océans sur un bâtiment pareil. On ferme les yeux et on “voit” les officiers crier des ordres à tout va à des matelots qui grimpent dans les cordages, hissent les voiles en chantant des charivari ou le comandant surveillant les manœuvres depuis son poste de pilotage en buvant du mauvais rum. Bon en les rouvrant je découvre une tripotée de touriste qui se prennent en photo à tout va dans des poses et avec des gestes les plus éparses.

Je quitte le navir des étoiles plein les yeux.

Objectif suivant, le musée de l’inquisition parce que tout de même, Cartagena était un lieu de l’inquisition pendant des années durant l’occupation espagnole avec Lima et Mexico entre autre.

En chemin mon regarde se pose sur une vendeuse de rue qui propose des objets fabriqués avec du matériel de recyclage. Elle n’est pas typée colombienne mais plutôt française. Je m’approche et bingo elle est bien française, doit avoir 22-24 ans. On discute un peu, je suis intrigué par son air triste. Elle me confie qu’elle est arrivée à Cartagena il y a 5 jours et qu’elle s’est faite voler son argent, sa carte bleue et ses affaires. 2 fois. La première fois vol à main armé et la seconde fois dans son hôtel. Elle voyage depuis 1 an déjà et se retrouve à faire de l’artisanat dans la rue pour vivre. Son histoire m’émeut un peu je dois dire. Je lui souhaite bonne chance et continue vers le musée de l’inquisition.

Magnifique bâtiment avec des répliques d’une guillotine, piloris et estrade de pendaison. Le contenu du musée est moyen et peu est traduit en anglais. L’espagnole me fatigue vite. Et puis bon, on se doute bien des méthodes de l’inquisition et de leurs raisons.

Proche de la rue où j’ai rencontré la française, je la revois en pleurs à côté d’un vendeur de plats typiques colombiens dans la rue. Je lui demande que s’est il passé, elle me répond que les autres vendeurs de rue arrête pas de la virer car elle leur fait concurrence et qu’elle a pas de permis pour vendre. Le mec est en train de lui offrir un peu de bouffe pour la consoler. Je lui propose de garder ça pour le soir et je l’invite à manger, elle me fait trop de peine. On peut pas accumuler autant de poisse. Et je pense à ma frangine, si elle était dans la même galère j’aimerai bien que quelqu’un lui offre un peu de réconfort même si c’est l’espace d’un repas. Elle accepte avec gêne mais plaisir tout de même. On passe un bon moment à se raconter nos voyages/vies respectifs. Elle retrouve le sourire le temps d’un moment ça fait plaisir. Je la raccompagne un bout et lui souhaite bonne chance pour la suite. Je monte dans un taxi et elle part à la recherche d’un autre endroit où vendre ses bijoux et autres articles en recyclage.

Tout le monde a droit à un peu de magie pour noël.

Categories
Réflexions désordonnées Voyage

Les 4 jours manquants..

C’est assez troublant de sortir d’un pays le 21 décembre 2015 et d’entrer dans le pays suivant le 24 décembre de la même année. Ça nous laisse quand même 4 jours sans vraiment savoir où on se trouve. C’est deja arrivé avec des vols longs mais jamais plus d’une dizaine d’heures.

 Il y a même le nom du bateau qui est mentionné. La classe.

Categories
Coups de coeur Voyage

Cinquième jour – joyeux noël!

En effet, noël se fête le 24 décembre en Colombie. Donc on passe officiellement le jour de noël en haute mer. La nuit? Difficile encore, Beth était pas en forme et Paz était tellement fatigué qu’il s’est endormi en bout de lit; ce qui nous a encore réduit la taille de notre espace pour dormir. Sans compter que les creux étaient plus violents et déménageaient encore plus que la nuit précédente.

Dans la nuit, Paz a fini par prendre son quart et nous a donc laissé plus de place.

Sinon on dira ce qu’on veut mais arriver dans un pays sur un voilier, ça en jette un max. Même si on avait le moteur allumé tout de même. Certains sont vraiment content d’arriver et n’ont pas trouver l’expérience si intéressante que ça. Moi, j’ai adoré du début à la fin. Vraiment.

L’arrivé à Cartagena était juste incroyable. Entre les porte-containers et les bateaux de toutes sortes, un petit voilier amène 10 passagers. Tranquille.