Categories
Réflexions désordonnées

Leaving San Jose

En marchant dans les rues de San Jose à 5h du matin deux choses me viennent à l’esprit.

1) arpenter les rues d’une ville aussi tôt c’est comme découvrir une femme au réveil, elle est vraie et naturelle. On découvre ses courbes avant qu’elles soient recouvertes pour la journée ou son caractère avant le premier café ou encore les petites imperfections avant que le maquillage ne recouvre tout.

2) le jour où on devra poser des wifi longue distance à Sans Jose vu la gueule de la topologie de la ville on va pas rigoler.