Categories
Coups de gueule Réflexions désordonnées

La nature est une poubelle.

Que ce soit la mer ou la forêt c’est du pareil au même. Apparemment. 

Si dans le bus tu finis ta bouteille d’eau, hop par la fenêtre c’est rangé. Si au bord de la mer du finis ta canette de bière, hop dans l’eau c’est réglé. Papiers dans les poches? Par terre, sac plastic en trop? Dans l’eau. 

Incroyable. Et portant je suis loins d’être un défenseur de la nature ou autre idéaliste écologiste voir extrémiste. Mais quand même. On me parle de culture, éducation, moyens etc.. C’est pas tout simplement du bon sens? Le pire c’est même pas que les poubelles manquent, non à moins de 17m il y en avait une. Ou même dans les bus il y en a. 

Deja que nager dans le port de santa marta cest sûrement pas ce qu’il y a de mieux à faire. Mais jeter ses canettes et autre plastiques à quelques mètres des baigneurs ça me dépasse complètement. 

Voilà c’est dit. 

Categories
Uncategorized

Resolutions de 2016

  • Mettre un slip propre
  • Se raser (un peu)

Voilà comme ça non seulement c’est réalisable mais c’est carrément déjà fait. 

Categories
Uncategorized

2016

Voilà une nouvelle année vient de finir et une vient de commencer. Aussi loins que je me souvienne, j’ai toujours passé nouvel an avec des personnes que j’aimais ou qui m’importaient. Et j’ai toujours pensé que ça ne changeait rien, qu’on pouvait tout aussi bien passer nouvel an tout seul. Et bienc’est  à moitié vrai je dirai. Ce petit côté atypique de passer nouvel an à la plage dans un coins paumé de la Colombie ne remplace pas la présence de famille ou amis. Il y a bien un ou deux backpackers avec qui on à sympathisé mais sans vraiment plus. Du coup on se retrouve assez vite face à la mer avec une bière à la main à se demander ce que font les gens qu’on aime. Bon la réponse est assez simple; ils dorment probablement vu l’heure et le décalage horaire. 

Sinon pour cette dernière journée, il m’a semblé plutôt adapté une descente de la rivière en chambre à air. Tout seul. Enfin d’abord une moto m’emmène moi et ma chambre à air sur un chemin pourri jusqu’à un endroit où la moto ne peu plus aller. Puis, en Flip Flop avec cette chambre à air dans la main je me retrouve à marcher 30mimutes dans la jungle jusqu’à trouver le début de la rivière. Le débit est très très petit. Ça va donc lentement. Très lentement. Mais bon ça permet de chiller grave comme disent les jeunes. Après 2 heures et quelques j’arrive enfin à la mer. 

Categories
Uncategorized

Palomino ou le village au nom de cheval

Taganga semblait déjà reculé; on ne saurait que dire de Palomino. Pas de GSM, internet presque inexistant. (Quand ça marche) une sorte de village de vacances pour locaux qui est également prisé des internationaux. Seul problème; les vagues sont si fortes qu’il est impossible de se baigner. Beaucoup de gens se noient malgré la police et des gens de la sécurité qui patrouillent la plage.

Le nombre d’hostel est impressionnant vu la taille de la “ville” beaucoup proposent des hamacs. La plage est belle malgré tout mais les activités limitées du aux vagues.

Categories
Coups de coeur Voyage

Bye bye taganga

Certains disent qu’il est difficile de quitter Taganga. C’est pas complètement faux. Une dernière sortie en mer avec Octopus, ce coup ci, Lisa est de la partie car elle doit passer encore 2-3 exercices pour obtenir son open water. Première plongée, j’aurai la chance de voir une tortue. J’ai bien essayé de prévenir les autres mais trop occupés à prendre des photos ils n’ont rien vu. La remontée sur le bateau est rock’n roll vu les vagues qu’il y a en surface. Le bateau s’y reprend à 3 fois pour récupérer tout le monde. La plongée suivante, après les exercices de Lisa, je trouve une murène dans le sable. On l’embête un tout petit peu et elle sort complément du sol. Incroyable. Jolie plongée pour finir cet épisode. Puis depuis le bateau, on se retrouve avec une dizaine de dauphins autour de nous. Certains vont même sauter hors de l’eau. Magnifique.


  
  
  
  
  
 Départ ensuite pour Palomino. Lisa et sa pote Alex viennent également.

Categories
Coups de coeur Voyage

29 décembre 2015 – Taganga encore

Et une nouvelle sortie en mer ce matin. Le coût des immersions et l’intérêt du site motive beaucoup il faut dire. On a eu l’occasion de voir une énorme murène verte qui ne paraît pas si immense sur les photos mais sur place elle l’était!!

Tiens pendant que j’y pense; dans mon Hostel il y a 2-3 personnes que j’ai croisées. Mais alors qu’est-ce qu’elles sont louches. Un espèce de vieil americain avec des habits crades qui traînent toujours dans le lieu commun à regarder la teloche. Là il vient de me passer devant donc la preuve qu’il sort parfois (j’écris depuis Bonzai) puis il y a un autre gars qui a un petit piano électrique et une guitare il a l’air louche mais dans un autre sens. Quand il est là il est toujours sur son lit ou à fumer ses pétards. Vraiment étonnant. Il a pas de chambre il partage la tour avec moi mais sur un vieux matelas pourri dégueulasse. Ça va il ne ronfle pas, c’est l’essentiel.

Après la plongée comme d’habitude, je crève de faim. Je retourne à café Bonzai où je retrouve Reto et sa bande ainsi que Lisa la Hollandaise qui a réussi ses excercices. Elle passe le test écrit cet après-midi et fait encore 2 immersions demain et elle sera finalement certifiée. Elle offre une bière si elle réussi son examen écrit.


  
  
Le soir, je retrouve Lisa et des amis à elle pour aller manger dans un Resto dont le nom m’échappe aujourd’hui. J’y retrouve par hasard mes anciens compagnons de route avec qui j’ai traversé la mer des Caraïbes quelques jours auparavant. Attablés plus loin, je ne le saurai que bien plus tard, mais on ne se reverra plus.

Categories
Coups de coeur Voyage

28 décembre 2015 – Taganga

Deux plongées avec Octopus, un autre centre de plongée. Moins cher et tout aussi bien. C’est les mêmes sites que la veille mais tant pis, je m’en rendrait compte trop tard de toute manière. 

A midi Lisa me propose d’aller manger ce que j’accepte avec plaisir car je crève de faim. Elle a raté s’est excercices de plongée dans la matinée et elle est toute déçue la pauvre. Elle recommence demain. Du coup on s’offre un énorme poisson du jour un régal. Pas de photos. Puis on va sur la plage des pêcheurs un peu plus loins. Moins fréquentée et avec un joli pont de vue sur le concher de soleil. En effet, il n’est pas facile de partir de Taganga.  

 Dans la soirée je croise un couple Suisse par hasard qui cherche Reto. Décidément il est comme le loup blanc celui la. Je leur file un coup de main pour le trouver et on se retrouve à tirer des bières au café Bonzai. Puis on se met carrément à table. Crevé je ne fais pas tard. 

Categories
Voyage

Plongée nocturne 

Mitigé. Content d’avoir essayé pas certain d’avoir aimé. On voit pas grand chose (on pouvait s’y attendre) et la puissance des lampes fait toute la différence. Ensuite y’a pas tant de vie que ça dans le coin la nuit. Ok on a tout de même vu une sting raie sur la fin. Sinon l’expérience était sympas. 

Categories
Voyage

Taganga

Taganga est un espèce de village à mi-chemin entre un village de pêcheur qui a grandi trop vite et une halte obligatoire pour backpackers. On y retrouve pêle-mêle des colombiens en vacances, une vingtaine de diveshop, des vendeurs de tout et en tout genre (du voyage dans le parc national aux billets de loterie en passant par de la coke et j’en passe) et des touristes internationaux venus pour la plongée. Le village se trouve dans un baie entourée de montagnes. Assez étonnant comme géographie. Le Suisse trouvé sur internet qui est installé ici depuis 2011 et instructeur de plongée ma réservé une chambre pas chère dans son Hostal (oui il vit dans un Hostal depuis tout ce temps on dirait) c’est pas cher c’est clair par contre c’est hyper simple. Et assez loins du centre/bord de mer. J’ai trouvé un autre Hostal qui accept mon hamac pour 3 fois moins chère. Je change dans la matinée. Beaucoup plus central et magnifique vue depuis la tour où je loge.

La plongée du matin était pas mal du tout, vu des murènes assez incroyables et on doit quand même tomber dans les plongées les moins cher du marché. Moins de 50$ pour deux immersions c’est vraiment bien. Par contre les bateaux sont largement bien exploités. Pas comme au Costa Rica ou le bateau était immense mais pour 4 plongeurs à peine.

Je sais pas comment je me demerde mais j’arrive pas à ne pas être stress; chaque fois c’est la course. Là je dois vite remonter à l’hostal, prendre une douche, ranger mon bordel, payer et descendre jusqu’au suivant. Le tout avant de pouvoir manger alors que je crève de faim. Bon demain ça sera mieux. Je rejoins Reto Muller et ses potes Suisse-Allemands au café bonsaï. Évidemment ils ont tous déjà mangé et parlent en patois. Du coup je prends une table à côté d’une fille qui mange seule aussi. On papote un peu, elle fait aussi de la plongée, me file des tuyaux, on cause voile, plongée, voyage etc, la routine quoi. Elle me donne le nom de son dive shop qui s’avère être le meilleur marché de la ville. Du coup je vais essayer pour le lendemain. Sinon le soir Reto me propose une plongée nocturne, pas rassurant mais il faut bien essayer un jour (pun not intended).

Categories
Réflexions désordonnées Voyage

Bye bye Cartagena 

Dans bus à la climatisation trop froide je me retrouve à écouter de la musique au piano. Mélancolie? Peut-être. Toujours est-il que le bus roule à vive allure en s’éloignant de Cartagena la magnifique en direction de Taganga l’inconnue.

Demain la plongée me fera du bien. Il est apparemment possible de plonger dans le parc national Tayrona. Reto un suisse installé la depuis 2011 me demerde une chambre pas cher. Si c’est aussi bien que j’en ai entendu parler je resterai peut-être plus que 1-2 nuits. Le parc est apparemment aussi très beau à voir et la cité perdue est accessible depuis la région également. Par contre on m’a aussi dit que les moustiques sont une plaie.